Dragage de sédiments non immergeables

Port de plaisance de La Rochelle (17)

Les acteurs du projet

COMMUNAUTÉ AGGLOMERATION LA ROCHELLE

IDRA ENVIRONNEMENT

Définition du besoin

Composé de différents chenaux et bassins portuaires, le port de plaisance de La Rochelle présente 3 zones exclues de l’autorisation décennale de dragage d’entretien du port de plaisance. La qualité des sédiments qui y sont présents ne permet pas leur immersion en mer. Ainsi les sédiments de la partie sud du Bassin des Chalutiers et de deux zones situées dans le port des Minimes, ne pouvant être retirés régulièrement, gênent le positionnement des bateaux.

Notre réponse

Nous avons opéré des levés bathymétriques afin :

- d’identifier les zones à traiter.

- de compléter les données initiales fournies par le port de plaisance de La Rochelle.

- de réaliser un plan projet qui sera instruit dans le système de guidage GPS de la pelle d’extraction. De cette manière, le conducteur de l’engin peut connaitre sa position en temps réel ainsi que la hauteur d’eau à rétablir. 

Nous avons ensuite pu commencer à extraire les sédiments et ainsi recréer un tirant d’eau.

Chiffres du projet

  • 10000 m³ de dragage
  • 10000 m³ : reprise, transport, dépôt

Informations complémentaires

L’extraction des sédiments a permis au port de conserver son pouvoir d’accueil en matière de bateaux. Notre organisation a permis le maintien, dans des conditions suffisantes et acceptables des activités de plaisance autour des zones de dragage.

Le contrôle régulier de la qualité des eaux pendant les travaux a permis d’éviter la diffusion de panaches turbides.

Grâce à l’utilisation de nos bennes étanches, la propreté de la voirie a pu être en tout temps, garantie.

à lire aussi